Isolation thermique: les principaux materiaux

Isolant-laine-de-rochePour améliorer le confort dans votre maison, la meilleure façon est de renforcer votre système d’isolation thermique. Pour cela, il est important de bien choisir votre isolant. En voici quelques-uns avec leurs spécificités.

La laine de verre

Pour améliorer votre système d’isolation thermique, vous pouvez utiliser la laine de verre. Celle-ci est un isolant minéral obtenu à partir du mélange de verre de récupération et de silice. Ce matériau représente de nombreux avantages. Tout d’abord, il est très résistant au feu et aux rongeurs. Par ailleurs, il est aussi imputrescible. À part cela, cette matière est vendue à prix abordable, donc, elle convient au petit budget.

La laine de roche

Comme la laine de verre, la laine de roche est aussi un isolant minéral. Elle provient du basalte, de la roche volcanique, du coke et du fondant. Vous pouvez l’utiliser pour isoler les toitures inclinées, les combles aménageables ou perdus, les plafonds, les murs et les cloisons. Cette matière est très appréciée pour sa résistance au feu et à l’humidité ainsi que sa durabilité. Il est à noter que la laine de roche peut être vendue en flocons, en rouleaux et en panneaux semi-rigides.

La fibre de bois

La fibre de bois est une matière naturelle que vous pouvez utiliser pour isoler thermiquement votre maison. Cette matière est utilisée pour isoler les toitures, les planchers, les sous dalles, les maisons à ossature en bois, les cloisons et les murs. La fibre de bois est un matériau très avantageux. En effet, elle est saine, car elle n’émet aucune fumée toxique lorsqu’elle brûlée. De plus, elle peut stocker l’humidité et réguler l’hygrométrie.

La laine de mouton

La laine de mouton est une matière naturelle, à la fois écologique et saine. Pour qu’elle devienne un isolant thermique, elle doit passer par plusieurs étapes telles que le trempage, le dégraissage, le rinçage et les traitements. Afin qu’elle soit résistante au feu, aux insectes et aux moisissures, on lui ajoute du sel de bore.

L’ouate de cellulose

L’ouate de cellulose est un produit provenant du recyclage de papier comme les déchets d’imprimerie ou les anciens journaux. Pour transformer le papier en isolant thermique, il est broyé et malaxé. Ensuite, il est traité avec des produits spéciaux afin qu’il devienne résistant aux rongeurs, aux insectes et au feu. Vous pouvez l’utiliser pour isoler les combles perdus, les murs, les planchers, les faux plafonds et les cloisons intérieures.

Le polyuréthane

Le polyuréthane est une matière synthétique très répandue en tant qu’isolant thermique. On peut dire qu’il est très performant avec son coefficient de conductivité entre 0,022 à 0,03 W/m.K. Cette matière est vendue en panneaux ou en mousse. Comme avantage, le polyuréthane résiste à la compression. Même s’il ne possède pas de pare-vapeur, il peut laisser la vapeur d’eau de l’intérieur sortir vers l’extérieur.

 

Ce qu’il faut savoir sur le volant roulant électrique

Le volet roulant électrique est la version moderne du traditionnel volet roulant. En plus du confort et de son utilisation archi simple, il a plusieurs atouts. Son activation ne se fait que par l’utilisation d’un interrupteur ou d’un simple bouton. Le volet roulant électrique confère plus de sécurité en tant que système de fermeture. En effet, il est muni de systèmes anti-arrachement, anti-relevage, de blocage en cas de tentative d’effraction. Un volet roulant électrique peut aussi être relié à un système d’alarme. Il est composé d’un ensemble de lamelles, qui peuvent être fabriquées en plusieurs matières comme le PVC, l’aluminium… Elles sont articulées et s’enroulent autour d’un tambour horizontal. Le tambour est rangé dans une caisse qui bénéficie d’une isolation thermique et phonique. Le volet roulant électrique est installé devant une porte ou une fenêtre. Il assure de nombreuses fonctions comme la protection contre la lumière, contre les intempéries, contre les voleurs, contre les excès de chaleur… Les ouvertures ou fermetures du volet roulant électrique se fontt soit avec un interrupteur, soit avec une télécommande.

volet-roulant_electrique

Comment utiliser les volets roulants électriques

Le volet roulant électrique peut se placer devant une porte, une fenêtre, une fenêtre de toit, une porte fenêtre, une vitrine … Le choix de celui-ci dépend de plusieurs critères comme le type d’ouverture, le type de bâtiment et le climat. On peut classer les volets roulants électriques en trois installations possibles. La première est le fait d’encastrer dans le mur le coffre du volet roulant électrique. La seconde, le volet roulant est placé en façade avec son coffre tourné vers l’intérieur. La troisième : la même installation mais avec le coffre à l’extérieur.

Ce qui compose le volet roulant électrique

On peut citer le coffre ou le caisson. Celui-ci sert de « cachette » du volet lorsqu’il est remonté. Il peut être menuisé ou tunnel, selon son intégration avec la maçonnerie. Les caissons peuvent être discrètement cachés aux yeux de tous par une subtilité au niveau de la peinture ou les habiller à titre décoratif. Il y a aussi le volet roulant électrique ou le tablier. Il est un assemblage de grandes ou de petites lames dont la matière peut être l’aluminium ou le PVC. La lame finale sert de butoir pour tout le volet. Les coulisses sont les « espaces » dans lesquels les lames se glissent. Le volet roulant est électrique grâce à sa motorisation. C’est un système miniaturisé qui assemblent de multiples fonctionnalités alliant automatisme et programmation.

Le volet roulant électrique chez le professionnel

Si on veut avoir son volet roulant électrique, il faut le commander chez le professionnel. On peut lui demander un devis pour en connaître le prix. Il pourra conseiller sur la matière la plus appropriée et en fonction du budget affecté.

 

Installer et utiliser un plafond tendu

plafond tenduActuellement, il est possible d’aménager le sol et les murs de vos pièces afin de les rendre plus esthétiques. Par contre, vous pouvez également personnaliser votre plafond, et cela, grâce au plafond tendu. Telles sont les caractéristiques et les avantages de ce faux plafond.

Qu’est-ce qu’un plafond tendu ?

Un plafond tendu est un faux plafond qui est placé en superposition au plafond classique. Il est fabriqué avec du PVC thermo-extensible connu sous le nom de toile. Comme principe, ce matériau s’élargit et devient souple lorsqu’il y a de la chaleur.

Comment s’effectue l’installation du plafond tendu ?

Le plafond tendu est superposé sur le plafond classique. Pour ce faire, il faut attacher la toile sous le plafond, et cela, à l’aide des fixations. Pour cela, il est important que la distance entre les deux éléments soit supérieure à 2,5 cm. Ensuite, il faut utiliser un harpon soudé pour stabiliser l’ensemble.

Le plafond tendu peut être posé à chaud ou à froid. Dans le premier cas, il faut que la pièce soit chauffée par un générateur à air chaud. Le but est d’atteindre une température entre 45 à 50 °.

Il est à noter que l’installation d’un plafond tendu doit être effectuée par un professionnel afin qu’il soit performant.

Quels sont les avantages d’utiliser un plafond tendu ?

L’utilisation d’un plafond tendu présente de nombreux avantages. En premier lieu, ce faux plafond est très design. En effet, il offre une création unique à votre pièce afin qu’elle devienne plus esthétique. Vous pouvez également personnaliser les espaces grâce aux différents modèles et formes du plafond tendu. Par ailleurs, sa finition est exceptionnelle.

Le plafond tendu est également très pratique. Vous pouvez le monter et le démonter facilement. Il n’est pas nécessaire de retirer les meubles et, après la pose, il n’y a aucune poussière à nettoyer. À part cela, il peut convenir à n’importe quelle architecture. Comme le plafond classique, il est possible d’y intégrer un système de climatisation, de chauffage, d’éclairage et de sécurité. Par ailleurs, ce type de plafond est facile à entretenir et à transporter.

Ce type de plafond est également résistant que ce soit à la condensation, à l’humidité et à l’eau. Dans ce cas, lorsqu’il y a une fuite d’eau au niveau du plafond principal, le faux plafond peut la recueillir en adoptant la forme d’un basin de rétention.

Le plafond tendu est aussi très solide. Il peut durer jusqu’à une vingtaine d’années sans perdre ses caractéristiques techniques. Il n’est pas non plus dangereux pour la santé, car il est non toxique et, en cas de tremblement de terre ou d’explosion, il ne blesse pas.

Pour terminer, le plafond tendu est écologique. La matière avec laquelle elle est fabriquée est totalement recyclable. Par ailleurs, on peut dire qu’il contribue à la préservation de l’environnement du fait qu’il utilise peu d’énergie.

Tout savoir sur la chaudiere gaz

chaudiere-gazPour obtenir de l’eau chaude, la meilleure solution est d’utiliser une chaudière à gaz. En effet, ce matériel de chauffage a connu un grand essor depuis ces derniers temps grâce à ces innombrables avantages. Voici alors les caractéristiques ainsi que les atouts d’une chaudière à gaz.

Particularités

La chaudière à gaz est un équipement destiné à transférer une énergie thermique vers un circuit chauffant. Il faut savoir que cette énergie est issue de la combustion du gaz contenu dans l’appareil. Par la suite, cette énergie est transférée à travers un fluide caloporteur bien chauffé qui est l’eau. Il faut noter qu’il existe deux types de chaudière selon le type de gaz. Il y a la chaudière au gaz naturel et la chaudière au gaz propane ou GPL.

Utilisations et fonctionnement

La chaudière à gaz est employée pour chauffer l’eau qui circule dans les planchers chauffants ou les radiateurs. Il est aussi possible de l’utiliser pour obtenir de l’eau chaude sanitaire. Comme fonctionnement, comme son nom l’indique, cet appareil est alimenté en gaz. Il possède également une chambre de combustion dans laquelle le gaz est brûlé. Après cette combustion, il y a une fumée qui réchauffe l’échangeur. Par la suite, le fluide traverse ce dernier. Et c’est ainsi qu’on obtient de l’eau chaude.

Avantages

L’utilisation d’une chaudière à gaz présente de nombreux avantages. Elle est à la fois économique et écologique. Elle est également très pratique.

On peut dire que la chaudière à gaz est un appareil écologique du fait qu’il contribue à la préservation de l’environnement. En effet, elle ne produit pas des déchets toxiques qui peuvent détruire ce dernier. Par rapport à d’autres appareils de chauffage, elle n’émet pas de dioxydes de soufre ou de déchets nucléaires. Par ailleurs, la quantité d’oxyde d’azote qu’il produit est très peu.

La chaudière à gaz est aussi très pratique. En effet, elle est facile à installer, et cela, grâce au nouveau progrès de la technologie. La mise en place de cette chaudière se fait en deux façons. On peut l’installer sur le sol ou la suspendre sur le mur. Pendant l’opération, il faut juste s’assurer qu’il n’y a pas de risque au niveau de l’installation et que la pièce est bien aérée.

Utiliser une chaudière à gaz est également un moyen de faire plus d’économie. En effet, le rendement énergétique de cet appareil est meilleur du fait qu’il peut produire 1 kWh d’énergie pour 1 kWh de gaz primaire. Par ailleurs, cet appareil est disponible sous diverses formes qui sont beaucoup plus économiques. Il y a entre autres la chaudière à basse température ainsi que celle à gaz pulsatoire. Par rapport à la première, celle-ci consomme moins de gaz. Enfin, la chaudière à gaz peut être associée à d’autres types d’énergies renouvelables, par exemple, l’énergie solaire ou la cogénération.